OPPV

OBJECTIF PHOTO EN PERIGORD VERT

intro

Bienvenue au site Internet du club photo OPPV.  Nous sommes un groupe d'amateurs de photo et nous vous invitons d'explorer notre site.  Les photos de nos membres sont accessibles en cliquant sur "membres" puis en cliquant sur "galerie" de chaque membre. 

palmyre 1

Attention ! Les photos ne sont pas libres de droits - tous droits sur les images de nos membres sont réservés.  Pour plus d'infos cliquer sur "mentions légales" en bas de la page.

Atelier "pose longue", mars 2015

 

         Le 8 mars 2015, une sortie au coeur de la nature a été organisée afin de permettre aux membres de OPPV de se livrer à l'exercice de la vitesse lente.

 

          Après avoir descendu un chemin pentu menant aux profondeurs des Gorges de la Dronne, les photographes amateurs ont installé leur matériel près de la cascade du Saut du Chalard, à Champs Romain.

           Suivant les conseils des plus expérimentés, chacun a pu composer ses images au gré de ses envies.

          Donc, l'objectif principal était d'utiliser le mouvement de l'eau comme sujet pour apprendre la technique "pose longue". Son intérêt est de flouter les éléments en mouvement par un temps d'obturation d'1 seconde ou même plusieurs secondes. Plus l'obturation est longue, plus les mouvements sont floutés. Ainsi, la surface de l'eau aura un rendu rêveur et vaporeux caractéristique, et les nuages formeront des trainées. Les sujets bougeant rapidement finiront par disparaître de l'image finale. 

          Mais, en utilisant un temps d'obturation très long, on augmente l'exposition, on admet beaucoup de lumière qui doit être compensée par réduction de sensibilité (ISO) et réduction d'ouverture. Souvent, quand le sujet est bien éclairé, même à ISO 100 et f22 (typiquement la limite pour les boîtiers réflex) il y a trop de lumière et il faut la réduire par le moyen d'un filtre neutre (gris) pour obtenir une exposition correcte.

          Bien sûr, il faut utiliser un trépied et même, il est conseillé d'avoir une télécommande pour éviter tout flou de bougé à cause de la main qui appuie pour déclencher le cliché. Un simple filaire à 10-15 euros suffit. Sinon, on peut utiliser le retardateur 10 s ( 2 s est insuffisant !!). Il est conseillé également d'utiliser le "verrouillage du miroir" pour éliminer toute vibration du boitier pendant le temps d'obturation.

 

 

 

         L'autofocus du boîtier sera probablement incapable de fonctionner dans ces conditions et l'exposition automatique est souvent incorrecte, donc, en principe, on utilise le focus manuel et l'exposition manuelle. Dans ce cas, plusieurs essais seront nécessaires pour obtenir une image correcte.

 

Article mis en ligne et texte d'introduction par Laurence Albucher

Texte technique par David Keast